Negocier un bien immobilier

Image associée

CONNAITRE LES PRIX DE L’IMMOBILIER
Pour mieux évaluer la valeur du bien, intéressez-vous aux biens en vente aux alentours de celui qui a attiré votre attention. Essayez de déterminer un prix moyen au m² et constatez si le logement est dans la norme ou non.Si vous le pouvez, visitez d’autres maisons ou appartements proches pour mieux comprendre un éventuel écart de prix.

CONNAITRE LES RAISONS DE LA VENTE
Depuis combien de temps le logement est-il en vente ? Pourquoi les vendeurs souhaitent-ils se séparer de leur logement ? Les réponses à ces questions ne vous serviront pas proprement à négocier un bien immobilier mais elles vous permettront avant tout de connaître l’état d’esprit des vendeurs.

METTRE EN AVANT SES CAPACITÉS FINANCIÈRES 

Le meilleur argument de négociation en immobilier est la solidité financière de son dossier. Vous pouvez prévenir le vendeur du fait que vous disposez déjà d’un apport important ou que vous avez déjà un accord de principe de la banque pour un prêt immobilier. Ces arguments pourront jouer en votre faveur si vous êtes plusieurs acheteurs à avoir fait votre proposition.

EVALUER LE BIEN

Pour déterminer la marge de négociation immobilière, il faudra repérer les points faibles du logement en vente. Vous pouvez faire remarquer les défauts objectifs au vendeur mais ne soyez pas trop critique pour ne pas braquer celui-ci.

Les vendeurs ont tendance à mettre beaucoup d’affect dans leur ancien logement. Ils sont fiers des aménagements qu’ils y ont fait mais n’ont pas toujours le recul qu’ont les professionnels ou les futurs acquéreurs. Il est donc utile de négocier un achat immobilier avec des arguments concrets si vous jugez que le prix du bien est surestimé.

 

Comment gérer ses loyers impayés ?

LOYERS IMPAYÉS

L’échange de loyer se fait en général en début de mois. Cependant il peut arriver un retard de paiement ou de loyers impayés de la part de celui-ci. Le propriétaire devra prendre certaines mesures nécessaires afin de régler ce problème.

Nous allons voir ensemble certaines démarches que le propriétaire peut entreprendre en cas de retard de paiement ou d’impayé.

Comment régler un retard de paiement ?

Le propriétaire peut dans un premier temps essayer de régler ce problème à l’amiable. On entend par là un accord trouvé entre le propriétaire et le locataire sans passer par une procédure judiciaire. En cas de désaccord entre les deux parties, le propriétaire devra envoyer une lettre de mise en demeure en recommandé avec accusé de réception à l’adresse du locataire. Celle-ci devra contenir la somme des loyers impayés en précisant un délai.

Le cas de rupture du bail

Certains contrats peuvent prévoir une clause de résolutoire. Cette clause permet la résiliation du contrat de location dit « bail » si le locataire ne respect passes engagements. Si ce contrat ne prévoit pas de clause de résolutoire, le propriétaire doit s’adresser à un juge qui va se prononcer la résiliation.

Quoi qu’il en soit si la situation ne s’arrange il faudra avoir recours à un juge puis à un huissier une fois la mise en demeure effectuée. L’état de santé, l’âge, la présence d’enfants peuvent jouer en faveur du locataire. Il existe également une trêve hivernale période fixée par le décret du 1er novembre au 15 mars, interdit également l’expulsion.

 

DU CERVEAU AU SERVEUR by O.Nallis

88 exercices de tous niveaux pour maîtriser le webmarketing et le marketing opérationnel. 34 cas juridiques, une vingtaine d’applications centrées sur le calcul et les autres sont variés. Pour vous permettre de comprendre les gens (psycho-sociologie) pour savoir communiquer avec eux, gérer votre budget et vous organiser (gestion commerciale et calculs logiques), prévoir et mesurer le résultat de vos campagnes (médiaplanning et fonctionnement du marketing digital) et enfin mesurer les risques juridiques liés à vos actions (droit et pratiques jurisprudentielles).

Retrouvez le lien de vente en ligne ICI

CV-Olivier-Nallis